Audit gestion de projet

Vous souhaitez vous assurer de la bonne utilisation des outils et informations disponibles dans l’entreprise et vérifier que les projets sont pilotés de manière efficiente et en accord avec les exigences de vos clients.

Les consultants d’Euro-Symbiose, par leur passé professionnel en tant que managers opérationnels sont capables d’identifier non seulement des écarts mais aussi de formuler des préconisations associées, en particulier en ce qui concerne :

  • les risques vis à vis des dispositions observées,
  • l’opportunité de travailler ensemble,
  • la motivation vers l’amélioration de la productivité.

2 types d’audit vous sont proposés :

L’audit longitudinal : qui suivra l’avancement d’un projet. Ce type d’audit d’environ 2 jours aux principales phases ou jalons permet de valider pas à pas les bonnes pratiques à adopter et de les généraliser aux autres projets.

L’audit transversal : qui, périodiquement sur une durée de 4 à 5 jours, permet de faire la photographie de l’état des principaux projets à différents stades d’avancement.

Ces audits sont effectués en tenant compte des référentiels et/ou des exigences clients applicables en suivant 2 axes prioritaires :

la réduction des risques tant pour l’entreprise que pour le client,
l’efficience des pratiques internes.
Sous une forme traditionnelle avec interviews et collecte de modes de preuves cet audit est divisé en 4 thèmes et aborde, entre autres, les sujets suivants :

A. Les basiques
La définition des objectifs et du périmètre du projet.
Le rôle de la hiérarchie au lancement et en cours de projet.
Le choix des méthodes et des référentiels.
L’utilisation de la capitalisation et des benchmarks.

B. L’organisation
L’élaboration de l’organigramme des tâches.
La construction et le suivi du planning.
Le plan de maîtrise des risques.
La maîtrise des caractéristiques spéciales.
La construction du dossier projet.

C. Le management
Le mode de suivi de l’avancement du projet, revues et passages de jalons.
La gestion des modifications et des réclamations.
La qualification du produit et du process.
La maîtrise des délais et des coûts.
La gestion des fournisseurs.
Le transfert à la production.

D. La clôture
La mesure de la satisfaction clients et parties prenantes.
L’analyse des coûts et des délais réalisés.
L’organisation du retour d’expérience.
Un rapport d’audit regroupera les points forts, les opportunités d’amélioration et les écarts détectés.

Outre une contribution à un respect plus serein des délais et des coûts, l’audit de gestion de projet permet :
d’améliorer des « bonnes pratiques » en vigueur,
de dimensionner au juste nécessaire les moyens et les ressources en fonction des attendus,
de réduire la récidive des erreurs ou manquements en conception,
développement et management,
de satisfaire les fonctions impliquées en vie série avec une meilleure montée en cadence et une réduction des aléas,
de satisfaire le client final et d’assurer une image « maîtrise de projet » profitable à moyen terme.