Sogara améliore son SMQ

Publié le

Sogara améliore son SMQ


Créée en 1964, la société Sogara est l’unique raffinerie gabonaise opérant dans l’aval pétrolier hors distribution. Partenaire du groupe Total, la société est certifiée ISO 9001 depuis 1999. Bien que le système de management de la qualité fonctionne correctement au niveau des macro-processus, les responsables d’entités sont régulièrement confrontés à des difficultés de mise en œuvre et d’utilisation du système, notamment pour la résolution de dysfonctionnements au niveau opérationnel.

Virginie Cauët et Laurent Guihaire, consultants Euro-Symbiose, ont apporté leur expertise afin de résoudre de manière durable les problèmes rencontrés.


Dans un premier temps, un bilan a été réalisé afin de comprendre le fonctionnement du SMQ et identifier les points à améliorer. Ce diagnostic a révélé plusieurs pistes de progrès, notamment au niveau de la déclinaison des objectifs, de la gestion des plans d’actions, de la communication et du système d’alerte.

A partir de ce diagnostic, un programme de formation spécifique a été élaboré afin d’apporter aux pilotes de processus les outils et méthodes permettant de répondre à leurs problématiques. L’approche pédagogique a consisté, thème par thème, à faire prendre conscience des déficiences existantes, à apporter l’outil et/ou la méthode appropriés et surtout à faire travailler chacun des pilotes sur son propre processus durant les sessions de formation. « Les participants sont ressortis de la formation avec la volonté d’appliquer au sein de leurs services respectifs les méthodes et outils présentés. » témoigne de Virginie Cauët. « Cette formation a démontré tout l’intérêt de l’approche processus dans chacun des services, et a donc relancé et dynamisé les actions concrètes à mener dans le cadre des processus. » ajoute Laurent Guihaire.

Enfin, une partie du groupe a été formée à l’audit qualité interne afin que cette pratique soit désormais utilisée comme un véritable outil d’amélioration continue, complémentaire à l’animation des processus. « La formation leur a permis de mieux appréhender ce que l’on attendait véritablement des auditeurs, et comment il fallait procéder pour réaliser des audits utiles pour l’entreprise (méthodologie de préparation des audits, techniques d’interview, rédaction des constats). Ils ont dû mettre en œuvre tout cela pour réaliser un audit complet durant la session de formation. » explique Laurent Guihaire.


Un bilan post-formation très positif

Laurent Guihaire : « La Sogara a encore des progrès à faire, mais elle est sur la bonne voie. La formation a permis à tous les pilotes de s’impliquer et d’échanger sur leurs pratiques et difficultés quotidiennes, ce qui a eu un effet très positif : le groupe nous est apparu comme reboosté, motivé et solidaire. »

Virginie Cauët : « Les formations ont fait ressortir un élan de motivation. La Sogara doit profiter de cette mise en mouvement pour continuer sa démarche globale d’amélioration continue. »