Parker - Améliorer l’efficacité du management des cellules de production.

Parker - Améliorer l'efficacité du management des cellules de production.

Situation de départ :
Les fonctionnements internes des cellules sont isolés les uns des autres et l’organisation des postes de travail s’est un peu dégradée.
Proposition :
Un atelier de deux jours sur le management visuel d’une cellule d’assemblage.
Résultat :
L’environnement a été ordonné, les besoins de surface ont été réduits.
On trouve les choses plus facilement.

Dans la foulée de la réimplantation de l’usine selon les concepts LEAN, Euro-Symbiose est intervenu :
Pourquoi ?
Comment ?
Avec quels résultats ?

La situation de départ :
Parker est le leader mondial de la fabrication diversifiée de technologies et de systèmes d’actionnement et de commande.
Le site d’Evreux Parker est l’entité française de la division pneumatique du groupe qui rassemble en Europe environ 900 personnes. Ce site qui emploie 180 salariés est spécialisé dans la fabrication de distributeurs de valves. Il s’agit de produits de petites dimensions produites en quantités importantes. L’effet de série y est élevé.
Conformément aux directives du groupe, le site a mis en place une démarche Lean Manufacturing aussi bien dans les ateliers que sur des processus administratifs. La plupart des cellules de production fonctionnent désormais en flux tiré et une réimplantation de l’usine a permis de limiter de façon conséquente les déplacements.
Cependant, les fonctionnements internes des cellules sont resté isolés les uns des autres et l’organisation des postes de travail s’est un peu dégradée, faute d’outils et de dispositions pour la pérenniser.
Si Parker Pneumatic a décidé de faire appel à Euro-symbiose, c’est pour mener à bien deux misions :

  • utiliser le « 5S » pour établir de bonnes pratiques quotidiennes au niveau des postes de travail
  • faire appel au management visuel pour améliorer l’efficacité du management des cellules
  • Parker Pneumatic attend de la part d’Euro-symbiose la mise en place de solutions qui ne devront pas être « dictées ou imposées ». Les opérationnels devront au contraire être amenés à identifier eux-mêmes ce qu’ils ont besoin de manager au quotidien, puis les moyens visuels qui leur permettront de le faire dans les meilleures conditions d’efficacité et d’efficience.


La proposition :
Compte tenu des besoins exprimés par l’entreprise Parker Pneumatic, Euro-symbiose a proposé les deux éléments de réponse suivants :

  • un atelier de deux jours sur le management visuel d’une cellule d’assemblage
  • un chantier pilote « 5S » L’atelier sur le management visuel fût destiné à identifier les besoins et les solutions mais aussi à en assurer la plus grande part de mise en œuvre possible. Pour cela, Euro-symbiose utilise le concept du « Do it », gage d’appropriation des concepts enseignés. En ce qui concerne le chantier « 5S », il a été réalisé sur trois secteurs différents de l’entreprise afin de servir de modèle au déploiement futur de la démarche. Les secteurs choisis sont ceux où les résultats pressentis seraient les plus visibles. En effet, cela a permis d’obtenir l’adhésion du plus grand nombre et donne envie de poursuivre avec cet outil privilégié de la mise en place de l’amélioration continue. Ce chantier « 5S » a été appliqué également dans les bureaux comme le souhaitait Parker Pneumatic. Cette approche doit être utilisé comme un support de développement de la culture de l’amélioration continue. Le « 5S » permet de construire un environnement de travail fonctionnel, régi par des règles simples, précises et efficaces. Il intervient dans cinq domaines :
  • la suppression de l’inutile (Seiri)
  • le rangement (Seiton)
  • le nettoyage (Seiso)
  • l’ordre (Seiketsu)
  • la rigueur (Shitsuke)


Les résultats :
Au niveau du management visuel, Euro-Symbiose a contribué à l’installation de tableaux de bord appropriés. Il y a désormais une utilisation visuelle et physique de ces indications. Cet outil complémentaire du chantier « 5S » permet désormais aux employés de repérer rapidement toute anomalie afin de la résoudre dès son apparition.
L’application du « 5S » chez Parker Pneumatic a donné des résultats très rapidement sans pour autant engendrer des dépenses supplémentaires :

  • l’environnement a été ordonné
  • les besoins de surface ont été réduits
  • on trouve les choses plus facilement
  • on a étendu le « 5S » aux bureaux comme le souhaitait la direction.


Au final, le chantier « 5S » a permis d’accroître le niveau de performance. Il est passé de 50-60% en début de chantier à 80-90% en fin de chantier.