Messier Bugatti et l’approche « Bottom-Up »

Publié le

Au-delà de la nécessaire approche « TOP – DOWN », c’est une véritable culture de l’amélioration continue qu’il faut installer pour supporter la démarche Lean.

Le niveau élevé de remise en cause que représente la mise en place progressive des concepts Lean dans l’entreprise nécessite le développement de capacités de prise en compte par le terrain des améliorations au quotidien.

De fait, non seulement « l’après chantier » Kaizen ne manque jamais de laisser apparaître des points durs qu’il n’a pas traité parce que la problématique ne s’était pas présentée, et qu’il faut absolument pouvoir traiter en temps réel en respectant l’esprit Lean qui vient d’être mis en place, mais il va également falloir habituer chacun à la dynamique de la remise en cause et de l’amélioration rapide pour participer à la nécessaire standardisation des solutions établies durant le chantier, et se préparer à accepter de futures améliorations Lean plus fondamentales.

Aussi, avons-nous développé conjointement avec ce client un produit de formation d’une journée dénommé « Lean Micro Innovation ». Dispensé à tous les Managers de l’entreprise, il a vocation à les rendre capable d’animer régulièrement une réunion avec leur équipe au complet sur le terrain, afin de :

  • susciter des idées d’amélioration chez les collaborateurs
  • capter ces idées
  • les prendre en compte
  • les sélectionner
  • suivre la mise en œuvre de celles qui ont été retenues
  • reconnaître et valoriser les efforts et les résultats

Au-delà des améliorations concrètes attendues sur le terrain, c’est un véritable outil de management qui a été construit et qui, déployé sur toute l’entreprise, y compris sur les services du siège, contribuera activement à l’établissement de la culture Lean indispensable au déploiement efficace de la démarche.