La nouvelle norme EN 9100 : 2016 sera publiée en avril prochain - Quels sont les objectifs et les évolutions de cette révision ?

Publié le

La nouvelle norme EN 9100 : 2016 sera publiée en avril prochain - Quels sont les objectifs et les évolutions de cette révision ?


Actuellement dans la procédure dite du ballot, la prochaine série des normes EN 9000 c’est-à-dire 9100, 9101, 9110, 9120, 9115, sera officiellement publiée au printemps.

La nouvelle version de l’EN 9100 : 2016 n’est pas seulement liée à la nécessité d’intégrer les exigences de l’ISO 9001, elle-même révisée et publiée en septembre dernier ; la nouvelle version prend également en compte des besoins de clarification issues de la version précédente et de nouveaux besoins identifiés en 2013 grâce à une enquête internet menée auprès des parties prenantes du secteur aéronautique, spatial et défense.

Pourquoi faire évoluer cette norme EN 9100 et surtout pour quels bénéfices ?

- La nouvelle version se veut moins prescriptive et surtout centrée sur l’obtention d’un produit ou service conforme ;
- Plus facile à utiliser par les organisations de services et basée sur la connaissance ;
- Elle promeut un plus grand leadership et un engagement du top management ;
- Une planification plus structurée pour fixer et atteindre les objectifs ;
- Elle offre l’opportunité d’une plus grande flexibilité en termes de documentation avec le concept d’information documentée ;
- Elle traite des risques organisationnels et opportunités de façon structurée ;
- Enfin elle permet un système de management plus intégré permettant d’englober d’autres éléments comme l’environnement, la santé et sécurité au travail, la continuation d’activité ...

Au-delà de l’intégration des nombreuses évolutions issues de la version 2015 de l’ISO 9001, la prochaine EN 9100 introduit de nouvelles exigences spécifiquement aéronautiques et des clarifications utiles.

Ce qui change ou est revu :

-  Sécurité du produit :
Nouvelle clause sur la sécurité des produits (8.1.3) incluant des exigences pour assurer la sécurité des produits tout au long du cycle de vie.
Renforcement pour plus de cohérence d’autres clauses relatives à la sécurité des produits : 7.3, 8.1, 8.4.3 et 8.5.4.
-  Facteurs humains :
Ajouter à la clause 10.2 Non-Conformité et Action Corrective pour s’assurer que la véritable cause racine est identifiée et que la non-conformité ne réapparaitra pas.
-  Risques :
Addition des exigences actuelles de la série des EN 9100 sur la gestion des risques liés aux opérations, avec les nouvelles exigences de l’ISO 9001 : 2015 sur l’approche risques / opportunités.
-  Pièces contrefaites :
Nouvelle clause (8.1.4) comportant des exigences pour la prévention de pièces contrefaites.
Révision de certaines clauses affectées : 3 (définition), 8.4 (provisions externes) et 8.7 (non-conformités).
-  Gestion de la configuration :
Clause clarifiée et considérablement améliorée pour prendre en compte les besoins de parties prenantes de spécifier leurs exigences en termes beaucoup plus simples.
-  Sensibilisation :
Exigences renforcées d’une sensibilisation à la contribution des personnes à la conformité, la sécurité du produit et à l’importance d’un comportement éthique.

Durée de transition vers la nouvelle version EN 9100 : 2016

Cette question est toujours en discussion au sein de l’IAQG où certains souhaiteraient faire converger les dates de fin de validité de l’ISO 9001 : 2008 et de l’EN 9100 : 2009 sur une même date, celle de septembre 2018 et où d’autres acteurs de l’IAQG, notamment européens, plaident pour une période de transition de trois ans après publication de la nouvelle version de l’EN 9100 soit avril 2019.

Affaire à suivre...

Pour plus d’informations (en anglais)